Entretien avec Gilles Balbastre (1/2)


Co-réalisateur des Nouveaux chiens de garde en 2012 (250 000
entrées au cinéma), Gilles Balbastre vient de réaliser, avec la Fédération Nationale Mines Énergie (CGT), le film Main basse sur
l’énergie
, un documentaire sur le mode
narratif de la série télévisée Les Incorruptibles. Dans ce film en six
épisodes, Balbastre enquête sur les énergies renouvelables et fait le
lien avec le démantèlement du service public de l’énergie. Dans ce
premier épisode d’un entretien en deux parties, le réalisateur démontre
comment l’industrie des éoliennes est devenue une véritable rente pour
hommes d’affaires peu scrupuleux à la fois de l’environnement et des
conditions de travail des salariés. Il poursuit sa réflexion sur la
privatisation des barrages hydroélectriques, reconduite par
l’ex-ministre Nicolas Hulot et sur la manière dont elle prive les
citoyens d’une énergie peu chère et effectivement renouvelable, au
profit de grandes entreprises comme Total, de fonds de pension ou de
divers détenteurs de capitaux ravis de ce cadeau inespéré : la cession
des barrages.

Using Format